Les Poèmes

Sentiers

Sentiers se séparent des chemins,
Des chemins se séparent les sentiers.
Sentiers prennent feu des chemins et
Ils vont.

Histoire de vie

Salut, ami !
Tes yeux sont couverts des larmes,
Ton cœur souffle
Il vaut mieux
Ne tourne pas à l’arrière,

Mes jours perdus

Je suis devenu l’ennemi à la naissance
Pour n’importe quelle raison
En cherchant pour un ami fiable

Pensées

C’est la lune qui vient quand la nuit est née,
Son obscurité lui cache après.
Même si pour une seule fois la journée est apparue,
Comme la fin connue de vie de tout le monde.

Les fumées ont coupé

Ma vie en aimant et en se lassant,
Je me suis échappé toujours des petits sentiments.
Mon esprit ne tient pas la terre,
Maintenant je tends les mains au ciel,

Sur l’aile des rêves

Je sais la fin
De tous
Viendra…
Même le dernier espoir
Se consume

Espoir

Sur les chemins
Où je passe pieds nus
Et dans la misère,
Mon destin est devenu petit
Comme les grains.

Précaution

Je ne peux pas résister à précaution
Je ne peux pas marcher par précaution,
Je ne peux pas même raconter sur un page blanc
Ni mes idées ni mes sentiments par précaution.
Précaution m’a effrayé beaucoup ;

Je suis désireux de sortir à l’extérieur

Il ne fera pas la pluie blanche,
Les malédictions ne m’influence plus,
Il y a des prières font pour moi.
Je suis désireux de sortir à l’extérieur.

Tu as tourné et quitté

N’importe où
Je suis chauffé de ton souffle
Mon cœur tremblant par ton voix.
Nous sommes séparés…
[1] [2] [3]